Conseil d’administration

Le conseil d’administration de Salesforce réunit des personnes exceptionnelles qui ont aidé, guidé ou fondé plusieurs des plus importantes entreprises de Silicon Valley.

À l’heure actuelle, ce conseil comprend les membres suivants :

Marc Benioff
Président-directeur général

Marc Benioff

Marc Benioff est président-directeur général de Salesforce. Pionnier de l’informatique en nuage, il fonde la société en 1999 dans le dessein de créer un service de gestion de l’information sur demande qui remplacera la technologie traditionnelle des logiciels d’entreprise. L’idée révolutionnaire a fait son chemin, et M. Benioff a dirigé Salesforce de façon à en faire, sur le marché des logiciels, l’une des dix entreprises de classe mondiale à la croissance la plus rapide, ainsi que la plus importante entreprise de gestion de la relation client (CRM).

Les technologies en nuage mobiles, sociales et connectées de Salesforce aident les entreprises à nouer des relations plus étroites et fructueuses avec leurs clients. L’approche révolutionnaire de Salesforce lui a valu d’être nommée quatre années de suite « Entreprise la plus innovatrice au monde » par la revue Forbes. La revue Fortune, quant à elle, lui a accordé deux fois consécutivement le titre d’entreprise la plus admirée au monde, en plus de classer l’entreprise au septième rang des meilleurs milieux de travail de la planète.

Le leadership visionnaire de M. Benioff et son esprit d’innovation sont très largement reconnus. Les lecteurs de Fortune l’ont consacré personnalité de l’année du monde des affaires, et Barron’s l’a nommé l’un des meilleurs PDG de la planète; et n’oublions pas le prix de l’innovation que lui a décerné The Economist. Il a coprésidé le Comité consultatif sur les technologies de l’information du Président de 2003 à 2005.

Tout au long de sa carrière, M. Benioff a fait la promotion d’un nouveau modèle de philanthropie d’entreprise intégrée. En 2000, il lance la Fondation Salesforce et crée le « modèle 1-1-1 », selon lequel un pour cent des produits, des capitaux propres et des heures de travail des employés doivent profiter aux collectivités que l’entreprise sert partout dans le monde. Depuis, la fondation a inspiré d’autres entreprises de premier plan à adopter le même modèle. L’œuvre philanthropique que poursuit M. Benioff à titre individuel vise à faire progresser les soins de santé prodigués aux enfants par le truchement des hôpitaux UCSF Benioff Children’s Hospitals.

Les 35 années de carrière de M. Benioff en ont fait une figure éminente de l’industrie des logiciels. Avant de cofonder Salesforce, il a travaillé 13 ans à Oracle Corporation. À 15 ans, il fonde sa première entreprise, Liberty Software, entreprise créatrice de jeux vidéo. Alors qu’il était encore aux études, il a travaillé comme programmeur en langage d’assemblage pour la division Macintosh d’Apple Computer. M. Benioff a obtenu un baccalauréat en administration des affaires en 1986, puis un doctorat honorifique ès lettres en 2014 de l’Université de la Californie du Sud.

Il est également l’auteur de trois livres, notamment de Behind the Cloud, un succès de librairie.

Keith Block
Vice-président, président et directeur de l’exploitation

Keith Block

Keith Block est vice-président, président et directeur de l’exploitation de Salesforce; il siège en outre au conseil d’administration. Il préside aux activités quotidiennes de la société. Entre autres, il veille sur des opérations internationales de ventes et de services générant un chiffre d’affaires de plusieurs milliards de dollars. Il mène les alliances et les partenariats, les stratégies et le développement de l’entreprise, les affaires administratives, le marketing et les opérations commerciales.

Depuis près de 30 ans, M. Block dirige des équipes gagnantes dans les domaines de la vente, de la consultation et de l’ingénierie, toujours en accordant une attention particulière à la transformation de la clientèle. Avant de se joindre à Salesforce en 2013, M. Block a occupé à Oracle le poste de vice-président directeur, Ventes et consultation pour l’Amérique du Nord. Au cours de son mandat, il a dirigé une unité commerciale de ventes et de services qui a généré des milliards de dollars et qui a connu une augmentation sans précédent de ses revenus et de ses marges. M. Block a commencé sa carrière chez Booz Allen Hamilton en tant qu’expert-conseil principal.

M. Block est membre de la communauté des technologies de l’information du forum économique mondial, et il siège au conseil d’administration de l’Université Carnegie-Mellon, au comité consultatif de l’école des études supérieures Heinz de l’Université Carnegie-Mellon, ainsi qu’au conseil d’administration du Concord Museum. Il participe activement aux activités de la Boston Partners in Education, une organisation sans but lucratif dont la mission est de favoriser au maximum la réussite scolaire et le développement personnel des élèves des écoles publiques de Boston.

M. Block détient une maîtrise en gestion et en analyse politique et un baccalauréat en systèmes d’information de l’Université Carnegie-Mellon.

Craig Conway
Ancien PDG, PeopleSoft

Craig Conway

Craig Conway a connu l’une des carrières les plus prestigieuses et les plus réussies de l’industrie technologique. Il a figuré au palmarès des 25 gestionnaires les plus importants de la revue BusinessWeek , en plus d’être nommé l’une des dix personnes les plus influentes dans le domaine de la haute technologie par Computer Business Review et l’une des cinquante personnes les plus influentes en réseautage par NetworkWorld.

En tant que président-directeur général, M. Conway a mené de nombreuses entreprises vers le succès, y compris PeopleSoft tout récemment. M. Conway s’est joint à PeopleSoft en 1999 et a entrepris l’une des transformations les plus spectaculaires de l’industrie technologique. Sa vision consistant à développer la première architecture Internet pure de l’industrie, sa détermination à créer de nouveaux produits et à conquérir de nouveaux marchés, la priorité absolue qu’il accorde à l’exécution, tout cela a permis à PeopleSoft de devenir le deuxième fournisseur de logiciels d’entreprise en importance au monde. En 2002, la revue Fortune désigne PeopleSoft comme deuxième parmi les sociétés les plus admirées, et la revue Forbes la nomme l’une des cinq entreprises perfectionnistes.

Le 2 juin 2003, M. Conway annonce l’acquisition de JD Edwards, faisant ainsi de PeopleSoft une entreprise de 2,9 milliards de dollars avec 12 000 clients dans 150 pays et déclenchant une vague de fusions dans l’industrie. Quatre jours plus tard, PeopleSoft devient elle-même la cible d’une prise de contrôle par Oracle, ce qui marque le début de la plus longue tentative de prise de contrôle hostile de l’histoire. Ensuite, après dix-huit mois, PeopleSoft est vendue pour 10,3 milliards de dollars, près de 4 milliards de dollars de plus que l’offre initiale d’Oracle, et 7 milliards de dollars de plus que la valeur de l’entreprise quand M. Conway en prit la direction en tant que PDG.

M. Conway a également été PDG de TGV Software et de One Touch Systems. Par ailleurs, il a occupé des postes de haute direction dans de nombreuses entreprises technologiques de pointe, notamment celui de vice-président directeur à Oracle.

Alan Hassenfeld
Directeur, Hasbro, Inc.

Alan Hassenfeld

Alan Hassenfeld est un directeur de Hasbro, l’un des chefs de file mondiaux en divertissements et jouets pour enfants et pour la famille. L’entreprise, qui génère des revenus de 2,9 milliards de dollars, possède un portefeuille impressionnant de marques familières et populaires comme PLAYSKOOL, TONKA, MILTON BRADLEY, et PARKER BROTHERS. M. Hassenfeld a commencé sa carrière à Hasbro en 1970. Il a été nommé vice-président, marketing et ventes, en 1978, est devenu président de l’entreprise en 1984 et a obtenu le titre de PDG en 1989. En mai 2003, il cède ses responsabilités de PDG afin de pouvoir se concentrer pleinement sur son rôle de président du conseil d’administration, qu’il a rempli jusqu’en février 2008. M. Hassenfeld siège au conseil de la Fondation Salesforce ainsi qu’aux conseils des deux divisions philanthropiques de Hasbro, le Hasbro Charitable Trust et la Hasbro Children’s Foundation. Il est l’ancien président de la Coalition Right Now! et a été fait Amiral des Rhode Island Commodores (un groupe consultatif du milieu des affaires nommé par le gouverneur). M. Hassenfeld est récipiendaire d’un doctorat honorifique en sciences humaines que lui a décerné le Bryant College et d’un doctorat honorifique en administration des affaires décerné par l’Université Roger Williams et l’Université Johnson and Wales.

Neelie Kroes
Ancienne vice-présidente de la Commission européenne

Neelie Kroes

Neelie Kroes a été vice-présidente de la Commission européenne, où elle a œuvré comme commissaire européenne à la concurrence (de 2004 à 2010) et commissaire européenne à la société numérique (de 2010 à 2014). Avant de se joindre à la Commission européenne, Mme Kroes a siégé à la Chambre des représentants néerlandaise à titre de ministre. Elle a également occupé le poste de secrétaire d’État. Elle assume aussi actuellement le rôle d’ambassadrice de StartupDelta, un partenariat d’intervenants des secteurs public et privé qui se voue à renforcer l’écosystème des entreprises en démarrage aux Pays-Bas. Autrefois, Mme Kroes a fait partie des équipes de direction de Lucent Netherlands, AB Volvo et McDonald’s Netherlands, et elle a présidé au conseil d’administration de l’université Nyenrode. Elle a obtenu une maîtrise en sciences économiques à l’université Érasme de Rotterdam.

Colin Powell
Général, ancien secrétaire d’État des États-Unis, ancien président du Comité des chefs d’état-major interarmées

Colin Powell

M. Colin Powell est un général quatre étoiles à la retraite ayant servi pendant 35 ans dans l’armée des États-Unis. Il a occupé le poste de conseiller à la sécurité nationale, de commandant des Forces armées des États-Unis, de président des chefs d’État-major, et a été le 65e secrétaire d’État des États-Unis. De nombreuses médailles des Forces armées des États-Unis lui ont été décernées, ainsi que deux Médailles présidentielles de la liberté. Le général Powell est un partenaire stratégique de Kleiner Perkins Caufield & Byers, et il est également membre du conseil d’administration du Conseil des relations étrangères. Le général Powell est le président du Conseil des visiteurs de la Colin Powell School pour la gestion civique et mondiale à son alma mater, le City College de New York. La Colin Powell School a été inaugurée en mai 2013 et figure parmi d’autres écoles de prestige du CCNY. Il est le fondateur et le président émérite de l’America’s Promise Alliance, dont l’objectif est de créer une alliance de partenaires solide et efficace, dévouée à s’assurer que les enfants ont accès aux ressources fondamentales dont ils ont besoin pour réussir dans la vie.

Sanford Robertson
Directeur principal, Francisco Partners

Sanford Robertson

Sanford Robertson a fait figure de pionnier de la côte Ouest en technologie bancaire, et ce, à l’apparition de ce secteur, c’est-à-dire à la fin des années 1960. Il demeure aujourd’hui l’un des intervenants les plus renommés de l’industrie. Il a occupé le poste de vice-président et directeur chez Smith Barney avant de fonder une firme qui deviendra plus tard Montgomery Securities. En 1978, il fonde Robertson, Stephens & Co, l’un des plus importants souscripteurs de PAPE, de fusions et d’acquisitions. Après la vente de l’entreprise en 1998, il fonde Francisco Partners, le plus important fonds d’investissement mondial privé axé sur la technologie. M. Robertson a participé activement au financement de plus de 500 entreprises en croissance du secteur technologique, notamment 3Com (NASDAQ : COMS), America Online (NYSE : AOL), Applied Materials (NASDAQ : AMAT), Ascend, Dell Computer (NASDAQ : DELL), E*Trade (NYSE : ET), Siebel et Sun (NASDAQ : SUNW). Il siège aux conseils de Dolby Laboratories, de Pain Therapeutics (NASDAQ : PTIE) et du Schwab Fund for Charitable Giving ainsi qu’au President’s Board à l’Université du Michigan.

John V. Roos
Ancien ambassadeur des É.-U au Japon

John V. Roos

John Roos est un ancien ambassadeur des États-Unis au Japon et un avocat en matière de technologie. Avant d’accepter le poste d’ambassadeur que lui a confié le président Barack Obama, M. Roos était le chef de la direction de Wilson Sonsini Goodrich & Rosati, une firme d’avocats de Silicon Valley.

Roos a occupé le poste d’ambassadeur des États-Unis au Japon de 2009 à 2013, une période historiqueen ce qui concerne les liens entre les deux pays, durant laquelle il a joué un rôle clé dans la gestion des relations lors d’importantes transitions du gouvernement. M. Roos a dirigé la mission d’aide américaine visant à réparer le désastre qui a frappé le Japon le 11 mars 2011, c’est-à-dire le séisme d’une magnitude de 9,0 qui a engendré un tsunami et un accident nucléaire. En octobre 2011, citant son infatigable et efficace direction suite aux événements du 11 mars, le Département d’État remet à M. Roos le prestigieux prix Sue E. Cobb 2011 afin de souligner un service diplomatique exemplaire.

Avant d’être nommé ambassadeur, M. Roos était chef de la direction et principal partenaire de Wilson Sonsini Goodrich & Rosati, un cabinet d’avocats américain réputé dans la représentation des sociétés des secteurs de la technologie et des sciences de la vie, ainsi que des sociétés émergentes en croissance. Il collaborait à la direction de ce cabinet lorsqu’ont déferlé les vagues d’innovation qu’a connues Silicon Valley dans le domaine de l’informatique et des communications, et il a continué de le faire tout le long de l’évolution de la technologie, de l’avènement d’Internet à la révolution des médias sociaux, en passant par les biotechnologies, la technologie propre et l’énergie renouvelable.

M. Roos a grandi à San Francisco et a étudié à l’Université Standord, où il a obtenu la bourse Phi Beta Kapp avec honneur et distinction, de même qu’à la Faculté de droit de Stanford, obtenant en 1908 son doctorat en droit et son statut de membre de l’Ordre de la coiffe. Tout au long de sa carrière, M. Roos a été actif au sein du service public, faisant partie du comité des écoles publiques de Californie de 1991 à 1999. Avant d’être nommé ambassadeur au Japon, M. Roos a agi comme membre du conseil du doyen de la Stanford School of Education et du conseil du doyen de l’École de droit. Il a été élu membre des associés de Stanford pour son long service comme volontaire auprès de cette université.

Larry Tomlinson
Ancien premier vice-président et trésorier, Hewlett-Packard

Larry Tomlinson

Avec plus de 35 années d’expérience financière et administrative à l’échelle internationale au sein d’une entreprise du Fortune 15, Larry Tomlinson possède une grande compétence qui lui permet de se concentrer sur la réalisation des objectifs de chiffre d’affaires et de marge, aussi bien durant les périodes de croissance à deux chiffres que les périodes de croissance plus lente. Depuis le début de sa carrière chez Hewlett-Packard en 1965, M. Tomlinson occupe des postes de gestion et de direction au sein de plusieurs divisions nationales et internationales, avec des responsabilités couvrant les fonctions de contrôle, de fiscalité, de trésorerie, d’exécution des commandes, de technologies de l’information, de distribution, de logistique et d’alliances financières stratégiques. Il était auparavant premier vice-président et trésorier de la société Hewlett-Packard. M. Tomlinson agit maintenant à titre de directeur de Coherent.

Robin L. Washington
Première vice-présidente et chef de la direction financière, Gilead Sciences Inc.

Robin L. Washington

Mme Washington s’est jointe à Gilead en 2008 et est présentement première vice-présidente et chef de la direction financière de Gilead Sciences Inc., où elle supervise les unités commerciales des finances internationales et des technologies de l’information. Mme Washington occupait précédemment le poste de chef des services financiers à Hyperion Solutions, une entreprise acquise par Oracle Corporation en mars 2007. Auparavant, Mme Washington a occupé de nombreux postes de direction à PeopleSoft et, plus récemment, le poste de première vice-présidente et contrôleuse.

Mme Washington a siégé précédemment au conseil d’administration de Tektronix, Inc. (acquise par Danaher) et de MIPS Technologies Inc. (acquise par Imagination), et elle est actuellement membre du conseil d’administration de Honeywell, du San Jose Children’s Discovery Museum et de la Commission des visiteurs, Graziadio School of Business and Management, de l’Université Pepperdine.

Mme Washington est experte-comptable (CPA) et détient un baccalauréat en administration des affaires de l’Université du Michigan et une maîtrise en administration des affaires de l’Université Pepperdine.

Maynard Webb
Président, Yahoo! Inc.

Maynard Webb

Maynard Webb est président de Yahoo! Inc et occupe un poste de directeur à Everwise et à VISA. Il compte plus de 30 années d’expérience dans le développement et la direction de sociétés à forte croissance. M. Webb a occupé le poste de président-directeur général de LiveOps de 2006 à 2011. Auparavant, il a été chef de l’exploitation de eBay de 2002 à 2006 et était responsable de la mise en œuvre de toutes les stratégies commerciales à l’échelle de l’entreprise. Précédemment, il a été président de eBay Technologies, où il était responsable de l’ingénierie et des opérations techniques, y compris tout ce qui concerne les stratégies de produits et de technologies, l’ingénierie, l’architecture, l’exploitation des sites et le soutien à la clientèle.

Avant de se joindre à eBay, M. Webb était premier vice-président et dirigeant principal de l’information à Gateway, où il a contribué à l’expansion rapide de l’entreprise et à la mise en place des opérations commerciales sur Internet. Au cours des années précédentes, il a également occupé des postes à Quantum, Thomas-Conrad Corporation, Bay Networks et IBM. M. Webb est le fondateur du Webb Investment Network, une société de capital-risque de démarrage située à Los Gatos, en Californie, et cofondateur d’Everwise, un programme de mentorat dans le nuage.

M. Webb a obtenu un baccalauréat de l’Université Florida Atlantic.

Susan Wojcicki
Directrice générale, YouTube

Susan Wojcicki

Susan Wojcicki est directrice générale de YouTube, la plateforme de vidéo numérique la plus populaire au monde, utilisée par plus d’un milliard de personnes pour accéder à de l’information, partager des vidéos et façonner la culture. L’une des premières partisanes de la vidéo en ligne, Mme Wojcicki a joué un rôle crucial dans l’acquisition de YouTube par Google en 2006. Aujourd’hui, elle supervise les secteurs du contenu, des opérations commerciales, de l’ingénierie et du développement de produits de YouTube.

Avant de se joindre à YouTube en février 2014, Mme Wojcicki était première vice-présidente du secteur de la publicité et du commerce à Google, où elle supervisait la conception et l’ingénierie d’AdWords, d’AdSense, de DoubleClick et de Google Analytics. Elle a rejoint Google en 1999 en tant que première directrice du marketing. À ce titre, elle a dirigé le développement initial de plusieurs produits de consommation importants, notamment Google Images et Google Books. En 2002, Mme Wojcicki a commencé à travailler à la conception des produits publicitaires de Google. Au cours des douze années suivantes, elle a dirigé des équipes qui ont contribué à définir la vision et l’orientation des plateformes de monétisation de Google.

Mme Wojcicki a obtenu son diplôme avec mention de l’Université Harvard. Elle est titulaire d’une maîtrise en économie de l’Université de Californie à Santa Cruz, ainsi que d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université de Californie à Los Angeles.