A la veille du Black Friday, Salesforce présente son rapport 2015 sur les acheteurs connectés

A la veille du Black Friday, Salesforce présente son rapport 2015
sur les acheteurs connectés

A la veille du fameux « Black Friday » ce 27 novembre, une nouvelle étude commandée par Salesforce aux Etats-Unis révèle que pour que les fêtes soient fructueuses, les commerçants devront revoir les expériences d’achat déconnectées, rendre les employés de points de vente plus autonomes, et cibler la génération Y qui représente à elle seule, un marché d’un milliard de dollars sur cette période.

PARIS - le 26 novembre 2015 - Salesforce [NYSE : CRM], leader mondial du CRM et du cloud d’entreprise, publie son rapport annuel sur les acheteurs connectés (2015 Connected Shoppers Report). À l’approche des fêtes, une enquête a été réalisée auprès de 2 000 adultes aux États-Unis (les « acheteurs » ou « consommateurs ») afin d’étudier leur comportement, leurs habitudes et leur utilisation de nouvelles technologies vis à vis de l’expérience d’achat qui leur est proposée.

Les commerçants sont aujourd’hui confrontés à une féroce concurrence, des autres commerçants de leur rue aux boutiques en ligne, en passant par les sites de vente flash prétendant proposer les meilleures affaires. En amont du Black Friday, et compte tenu des prévisions annonçant plus de 950 milliards de dollars de dépenses pour la période des fêtes aux États-Unis, cette nouvelle étude montre que pour réussir, les commerçants doivent accélérer leur transformation numérique afin de proposer des parcours personnalisés à chacun de leurs clients.
L’enquête a été réalisée en ligne par Harris Poll en octobre 2015 pour le compte de Salesforce. Pour télécharger le rapport sur les acheteurs connectés de Salesforce, cliquez ici.
Un rapport riche en enseignements

À l’approche du Black Friday, les consommateurs évitent les enseignes physiques
• Quatre-vingt-huit pour cent des acheteurs évitant de se rendre dans des enseignes physiques au cours de la période des fêtes le font pour éviter la foule (82 %), en raison des places de parking limitées (48 %), du côté pratique des achats en ligne (48 %) et du manque de connaissance ou de qualité de service de la part des employés saisonniers (24 %).
• Près de la moitié des consommateurs (49 %) ayant répondu considèrent que le processus de retour d’articles en boutique après les fêtes est compliqué.

Les commerçants peinent à tirer parti des nouvelles technologies afin de proposer à leurs clients des expériences fluides sur tous les canaux disponibles.
• Les acheteurs souhaiteraient que les conseillers en boutique sachent quels articles ils ont acheté récemment en magasin ou en ligne (31 %), mais seuls 10 % des consommateurs s’attendent vraiment à ce que cela arrive.
• Plus de 80 % d’entre eux font des recherches sur des produits sur Internet avant de se rendre en magasin. Et alors que différentes études continuent de prouver l’importance d’une expérience d’achat omnicanale, très peu de consommateurs interrogés ont téléchargé des applications mobiles de commerçants (33 %) ou perçoivent le lien entre leurs canaux de vente en ligne, sur appareils mobiles et en boutique.
Les consommateurs ont pris les commandes de l’expérience d’achat.
• Près de la moitié des individus réalisant leurs achats en boutique (48 %) estiment en savoir plus sur le produit que les vendeurs eux-mêmes.
• Bien que 47 % des acheteurs demandent toujours des conseils aux vendeurs sur des produits, 67 % d’entre eux ont parfois des doutes sur la véracité de leurs propos.
• La moitié des consommateurs sont davantage enclins à réaliser leurs achats auprès d'un détaillant donné selon les technologies utilisées par les vendeurs pour conseiller leurs clients.
• Enfin, plus d'un quart des acheteurs en boutique (28 %) considèrent que des robots pourraient remplacer les vendeurs.

La génération Y : un marché d’une valeur d’un milliard de dollars et des consommateurs prêts à échanger leurs données personnelles contre une meilleure expérience d’achat.
• Plus d'un tiers (36 %) des individus de la génération Y (entre 18 et 34 ans) faisant leurs achats en magasin apprécieraient que les commerçants connaissent leur identité lorsqu’ils se rendent dans des boutiques équipées de technologies de géolocalisation.
• Près de deux tiers (61 %) sont prêts à divulguer aux marques des informations personnelles et leurs profils sur les médias sociaux afin de profiter d’un meilleur service.

Commentaires
• « Lors des fêtes, les commerçants ne luttent plus seulement contre leurs concurrents au coin de la rue. Ils sont également concurrencés par Amazon », déclare Shelley Bransten, Senior Vice-président de la vente au détail chez Salesforce. « Cette nouvelle étude révèle que les marques disposant de boutiques et capables de relier les mondes physique et numérique sont les plus à même de prospérer pendant les vacances, et même après. »
• « Pour réussir dans cette nouvelle ère faisant la part belle aux achats numériques, les entreprises doivent placer les clients au centre de toutes leurs activités », remarque Jodie Fox, cofondatrice de Shoes of Prey. « La clé est de créer une expérience personnalisée pour chaque client que ce soit en ligne ou en magasin. »

Ressources supplémentaires
• Pour télécharger le rapport de l’équipe Salesforce Retail dans son intégralité, cliquez ici.
• Suivez Salesforce sur Facebook : http://www.facebook.com/salesforcefrance.
• Suivez @salesforcefr sur Twitter.

Méthodologie
L'étude a été menée en ligne aux États-Unis par Harris Poll pour le compte de Salesforce du 28 au 30 octobre 2015, et a été réalisée auprès de 2 046 adultes âgés d'au moins 18 ans. Cette enquête ne s'appuie pas sur une méthode d'échantillonnage probabiliste ; aucune estimation d'une quelconque erreur d'échantillonnage ne saurait donc être réalisée.

À propos de salesforce.com

Fondé en 1999, salesforce.com est le leader du cloud computing d'entreprise. Salesforce.com offre des technologies cloud mobiles et basées sur les réseaux sociaux pour faire des entreprises des entreprises clients capables de révolutionner leurs interactions clients, employés, partenaires et produits. Basées sur une architecture multi-tenant et en temps réel, les applications et la plate-forme de salesforce.com réinventent les concepts de vente, de services, de commercialisation et d'innovation des entreprises.

 

  • Développez votre business avec l'application de gestion des ventes n° 1 : Salesforce Sales Cloud
  • Offrez un excellent service client avec l'application de service n° 1 : Salesforce Service Cloud
  • Écoutez, interagissez, faites de la publicité et évaluez le marketing lié aux réseaux sociaux avec l'application marketing à l'ère des réseaux sociaux n° 1 : Salesforce Marketing Cloud
  • Concevez et proposez des applications mobiles et basées sur les réseaux sociaux grâce à Salesforce Platform. Renforcez votre réussite avec l'application d'entreprise leader du marché : AppExchange

 

Certains services et fonctions (qui ne sont pas encore commercialisés), mentionnés ici ou dans d'autres communiqués de presse ou déclarations publiques, ne sont pas encore disponibles et ne seront peut-être pas être livrés à temps, ou pas livrés du tout. Les clients qui achètent les applications salesforce.com doivent prendre leur décision en tenant compte des fonctions actuellement disponibles. Le siège de salesforce.com se trouve à San Francisco. L'entreprise, qui possède également des bureaux en Europe et en Asie, est cotée à la Bourse de New York sous le symbole de téléscripteur « CRM ». Pour en savoir plus, rendez-vous sur http://salesforce.com/fr ou appelez le 0 800 908 534

###

© 2013 salesforce.com, inc.Tous droits réservés. Salesforce, Sales Cloud, Service Cloud, Marketing Cloud, AppExchange, Salesforce Platform et d'autres sont des marques commerciales de salesforce.com, inc.  Les autres noms mentionnés dans le présent document peuvent être des marques commerciales appartenant à leurs propriétaires respectifs.

Chat live