CNS Response


"Salesforce nous aide à identifier de façon collaborative les traitements permettant de soulager les patients en deux fois moins de temps."

– George Carpenter
CEO

CNS Response applique le crowdsourcing à la médecine

Les consommateurs s'appuient sur les techniques de crowdsourcing pour rechercher ce dont ils ont besoin, du grand restaurant gastronomique aux séances chez le coiffeur les moins chères. Mais il reste quelques domaines plus sérieux où le concept n'a pas (encore) pris : comme le secteur médical, et notamment le traitement par les professionnels de santé des maladies de leurs patients. Entreprise innovante spécialisée dans les neurosciences, CNS Response, qui tire son nom de l'anglais « central nervous system », système nerveux central, assure la mise à jour d'une base de données permettant aux médecins d'échanger des données à propos des traitements médicamenteux prescrits à leurs patients et de leurs effets. Grâce au registre en ligne de CNS, les médecins peuvent faire appel à la communauté afin de bénéficier de recommandations au sujet de traitements psychiatriques et de prescriptions médicamenteuses à partir des résultats probants sur d'autres patients présentant les mêmes schémas cérébraux.

« Parvenir à trouver la prescription la plus appropriée pour soigner une dépression ou des troubles causés par un stress post-traumatique a toujours nécessité une approche par tâtonnements. De plus, le médecin peut parfois faire face à plusieurs échecs avant de trouver le bon traitement », explique George Carpenter, CEO de l'entreprise. « Notre base de données aide non seulement les médecins à comprendre dans quelle mesure d'autres traitements sont susceptibles de guérir leurs propres patients, mais également à envisager plus précisément la thérapie la plus efficace. » Il s'agit d'une bonne nouvelle pour les 10 % d'Américains actuellement sous antidépresseurs, dont plus de la moitié ne réagit pas au traitement.

La base de données de CNS contient déjà plus de 35 000 enregistrements et devrait doubler en taille d'ici la fin de l'année 2013. Toutes ces informations sont stockées dans Salesforce et peuvent être affichées et mises à jour en toute simplicité par les médecins et les psychiatres. Les médecins ont la possibilité d'entrer des données directement à partir de leur iPad au moment de la consultation du patient via une application personnalisée développée sur la plate-forme Salesforce, puis de générer en temps réel des rapports personnalisés à l'attention des patients.

« Malgré les nombreuses innovations dans le domaine de l'imagerie cérébrale, nous continuons à utiliser les thérapies par tâtonnements que nous proposions il y a 10 à 20 ans », explique George Carpenter. « Aujourd'hui, grâce à Salesforce, nous sommes en mesure d'aider les médecins à découvrir les traitements qui ont le plus de chances de soulager leurs patients. Les premiers résultats révèlent que nous pouvons aider les patients à guérir en deux fois moins de temps qu'avec une approche classique. »

CNS tire également parti de la popularité des réseaux sociaux pour aider les patients. Au sein de l'entreprise, les employés utilisent Salesforce Chatter pour collaborer et partager des informations dans l'intérêt des médecins et des patients. L'entreprise s'appuie également sur Twitter pour rester en contact avec les journalistes couvrant le domaine des maladies mentales et faire la une des couvertures.

Un galop d'essai avec le centre médical Walter Reed

C'est le taux élevé de suicides dans les rangs de l'armée américaine qui a véritablement poussé CNS à entrer dans l'ère des réseaux sociaux. « Cette année, nous avons perdu davantage de personnel militaire à la suite de suicides qu'à la suite de combats », précise George Carpenter. « Nous avons compris que si nous parvenions à centraliser les enregistrements des médecins des quatre coins du pays, nous pouvions renforcer la précision de nos diagnostics et proposer plus rapidement aux soldats les traitements les mieux adaptés. »

CNS lance aujourd'hui un essai clinique de cette technologie de crowdsourcing en collaboration avec le centre médical militaire national de Walter Reed auprès de 2 000 patients souffrant de troubles mentaux, tels que la dépression, les troubles dus à un stress post-traumatique et les lésions cérébrales traumatiques légères. « En épargnant aux patients militaires la douleur et le stress des approches par tâtonnements, dont l'issue ne garantit en aucun cas de trouver le traitement adéquat, nous espérons sauver des vies. »

CNS Response
CNS Response
Produits utilisés par CNS Response
Chat live