« La diversité est une force » : cette phrase qui résonne comme un slogan, le navigateur Éric Bellion la met à l’épreuve pour montrer à tous que derrière les mots, il y a une réalité. Pour cela, il a imaginé le projet Comme un seul homme, soutenu par une quinzaine d’entreprises, dont Salesforce. « Pour Salesforce, être mécène d’un tel projet semble une évidence : le travail en équipe et la diversité sont au cœur même de son fonctionnement ! Salesforce tire sa richesse de différences rassemblées », constate Amaury Delplancq, responsable commercial chez Salesforce… et embarqué dans l’aventure !
 

Un sport populaire pour porter un message fort

En effet, en octobre 2015, 12 collaborateurs de Salesforce France ont eu la chance de passer un week-end avec Éric Bellion et son équipe, de naviguer avec lui, pour mieux comprendre le sens de son initiative et s’en faire les ambassadeurs. Parmi eux, Amaury Delplancq (à gauche), mais également Guillaume Dethan (à droite), lui aussi responsable commercial chez Salesforce.

Tous deux avouent avoir participé à ce week-end presque par hasard. Guillaume, passionné de voile, et Amaury de kite-surf, avaient d’abord vu l’occasion d’un week-end sportif. Chacun a pu profiter de cette sortie en mer pour saisir pleinement la portée et l’ambition du projet. « Cette expérience a changé ma façon d’interagir avec les autres au quotidien. J’essaie de ne plus juger mais de comprendre l’autre, d’être plus positif. Et je suis devenu un ambassadeur convaincu du projet », explique Amaury.

C’est là toute l’astuce d’Éric Bellion : se servir d’un sport très populaire pour convaincre que la diversité est une force et non un frein à l’innovation et au développement des hommes. Porter ce message lorsque l’on prépare le Vendée Globe 2016, une course en solitaire, peut sembler paradoxal. C’est sans compter qu’une course se prépare en équipe, pendant plusieurs mois, voire plusieurs années ! Le skipper prend seul le départ de la « dernière étape » de cette aventure collective, portant les espoirs de tous ses coéquipiers.

 

Un équipage hétéroclite, un but commun

Amaury et Guillaume ont donc fait partie des 12 collaborateurs Salesforce ayant eu la chance de partir en mer avec Éric Bellion, le temps d’un week-end. Ayant répondu à l’appel, ils se sont retrouvés quelques jours plus tard à Port La Forêt, petit port breton et épicentre du nautisme français. Ils ont alors pu naviguer avec Éric Bellion et ont même pu tenir la barre quelques instants. « Une sensation incroyable », rapporte, enthousiaste, Guillaume.

Amateurs de voile ou non, tous les participants gardent le souvenir d’un week-end exceptionnel, entre bonne humeur, échange et convivialité, dont ils sont revenus avec un regard nouveau sur les différences de culture et de mentalité, dans un esprit de collaboration.

Cet esprit, Guillaume et Amaury le mettent désormais en œuvre au quotidien. Bluffé par le courage et l’enthousiasme de ces hommes capables de défier les mers en solitaire sur des bateaux immenses, Amaury explique : « J’ai compris que la diversité ne se résumait pas à un quota ou à une réglementation ! La diversité, au sein d’une équipe, devient une force lorsque l’on partage un objectif commun. Par exemple, quand je collabore avec des partenaires ou collègues qui n'ont pas les mêmes avis, approches et réactions sur les projets, je vais passer beaucoup plus de temps à les interroger, à comprendre leurs différences, afin de m'en imprégner, et d'améliorer notre esprit d'équipe. C'est un grand enrichissement pour moi.”

Guillaume confie à son tour : « j’ai compris aussi que, si dans l’entreprise, on nous parle toujours du dreamjob, c’est aussi à nous de créer toutes les conditions pour obtenir ce travail de rêve. Si chacun fait un effort pour faciliter le travail en équipe, la vie professionnelle devient tout de suite plus riche et agréable. ». Il ajoute : « dans les échanges entre différentes équipes internes (commerciale, avant-vente et projet), nous avons souvent des interprétations et des zones d'intérêt très différentes. La synthèse de nos compréhensions et la mise en commun d'un plan d'action coordonné et construit en équipe permet d'obtenir les meilleurs résultats, en réduisant les zones de doutes et en maximisant notre impact du côté du client. »

 

Un projet mené sur la durée

Les participants du week-end breton sont tous revenus enthousiastes et ambassadeurs convaincus de la cause d’Éric Bellion. Jusqu’en novembre 2016, différentes initiatives vont être menées, dans chacune des entreprises mécènes. À ce titre, ces dernières vont devoir préparer en interne 5 témoignages vidéo pour évoquer le sujet de la différence, rassembler les collaborateurs et les faire réfléchir sur la diversité.

Au sein de Salesforce, la mobilisation a déjà commencé et ne demande qu’à grandir. À l’occasion de la participation du bateau IMOCA de Comme Un Seul Homme à la Transat Jacques Vabre, l’entreprise a organisé une série d’afterworks regroupant employés et mécènes afin de suivre et soutenir en direct sur des écrans l’avancée d’Éric Bellion dans la course. Toute l’équipe de Salesforce France, et son Directeur général et vice-président Europe du Sud, Moyen orient et Afrique, Olivier Derrien étaient d’ailleurs réunis pour l’arrivée du bateau, classé 7ème au classement des IMOCA.

« Ce projet va s’installer dans la durée. Ce week-end en mer a été un moment fort du programme, mais d’autres suivront. Déjà, nous organisons des soirées afterworks pour parler du programme, de la collaboration, des différences », raconte Amaury. « Mais maintenant, j’ai hâte de participer à la réalisation des vidéos puis de suivre le Vendée Globe… Et je serai fier de voir le bateau Comme un seul homme arborer le logo Salesforce ! »

En savoir plus sur le projet Comme un seul homme