Paris, le 16 juin 2017—Salesforce [NYSE : CRM], le leader mondial du CRM, présente les résultats d’une nouvelle enquête menée par IDC, et détaillant l’impact économique de l’intelligence artificielle (IA) sur le marché du CRM. Cette approche pourrait en effet aider les entreprises à optimiser leur gestion des ventes, du marketing et de leur service client ; entraîner une hausse des PIB mondiaux dépassant les 1 100 milliards de dollars ; et créer quelque 800 000 nouveaux emplois d’ici 2021, ce qui devrait plus que compenser les pertes dues aux technologies d’automatisation.

L’impact de l’intelligence artificielle se fait ressentir à tous les niveaux pour les consommateurs. Elle transforme nos modes d’interaction avec les nouvelles technologies et entre individus, et devrait également révolutionner les méthodes de travail sous l’effet de la hausse de la puissance des systèmes informatiques, de l’émergence des big data et des innovations dans le domaine de l’autoapprentissage. Bien que certaines prédictions avancent que l’automatisation basée sur l’intelligence artificielle devrait affecter 49 % des emplois et en éliminer près de 5 %, de nouveaux résultats publiés par IDC suggèrent que l’IA pourrait également accroître la productivité des employés, en particulier lorsqu’elle est appliquée dans le domaine du CRM. Du scoring de leads dans le cadre de ventes prédictives aux chatbots s’occupant du service client en passant par les campagnes marketing personnalisées, ces technologies devraient en effet fournir aux employés les outils nécessaires pour accroître leur productivité et proposer des expériences client plus pertinentes et personnalisées.

Selon le nouveau livre blanc publié par IDC et rédigé pour le compte de Salesforce, 2018 sera une année charnière pour l’adoption de l’intelligence artificielle. Plus de 40 % des entreprises auraient en effet l’intention de franchir le pas dans les deux prochaines années. Toujours selon IDC, d’ici 2018, 75 % des équipes de développement des organisations et des éditeurs de logiciels intégreront une intelligence artificielle ou des capacités d’autoapprentissage à au moins une de leurs applications. Le CRM basé sur l’IA couvrira bientôt une multitude de scénarios et toutes les facettes des entreprises, qui accéléreront ainsi leurs cycles de vente, amélioreront la génération et la qualification des leads, personnaliseront leurs campagnes marketing et réduireront leurs coûts d’assistance.

« L’IA a un impact sur tous les secteurs de l’économie et sur toutes les entreprises. Elle devrait affecter profondément le marché du CRM (la catégorie de logiciels d’entreprise la plus florissante) en offrant aux employés une productivité sans précédent, et en donnant aux organisations la possibilité de proposer de meilleures expériences à leurs clients », déclare Keith Block, vice-président du conseil et directeur de l’exploitation, Salesforce. « Pour les entreprises adoptant ces technologies, il est donc essentiel de créer de nouveaux programmes visant à développer les compétences de leurs effectifs afin que ces derniers soient prêts pour les innovations de demain. »

Plus qu’une tendance : les entreprises se tournent massivement vers l’IA pour adopter des approches plus pertinentes
Les principaux enseignements du livre blanc d’IDC sur l’impact économique de l’IA sur le CRM :
● L’association de l’IA et du CRM pourrait engendrer une hausse de 1 100 milliards de dollars des revenus des entreprises du monde entier entre le début de l’année 2017 et la fin 2021.
● Ce phénomène devrait être principalement le résultat d’une hausse de la productivité des employés (contribuant à hauteur 121 milliards de dollars) et d’une baisse des dépenses grâce à l’automatisation (265 milliards de dollars d’économies).
● Les types d’IA que les entreprises envisagent d’utiliser vont des technologies d’autoapprentissage (25 %) et à la reconnaissance vocale (30 %), en passant par l’analyse textuelle (27 %) et l’analyse numérique avancée (31 %).
● Plus de 800 000 emplois pourraient être créés dans le cadre de cette hausse de revenus d’ici 2021 ; soit davantage d’emplois créés que perdus à cause des technologies d’automatisation basée sur une intelligence artificielle.
● 46 % des entreprises ayant adopté l’IA affirment que plus de 50 % de leurs activités de CRM sont basées sur le cloud public.
● Les entreprises américaines devraient enregistrer l’augmentation globale de revenus la plus importante due à l’impact économique de l’IA (596 milliards de dollars). Viendront ensuite le Japon (91 milliards de dollars), Allemagne (62 milliards de dollars), le Royaume-Uni (55 milliards de dollars) et la France (50 milliards de dollars).


Salesforce : le leader du CRM basé sur une intelligence artificielle
Avec Einstein, Salesforce simplifie l’intelligence artificielle et la rend disponible à chaque client et utilisateur de Salesforce au sein de ses applications leaders de gestion des ventes, du service client, du marketing, commerciale, etc. L’éditeur ouvre la voie vers la démocratisation du CRM basé sur une intelligence artificielle, et ses clients font partie des pionniers à l’origine de cet énorme impact économique. Ces derniers devraient d’ailleurs contribuer à la hausse des PIB mondiaux à hauteur de 293 millions de dollars, et créer plus de 150 000 nouveaux emplois d’ici 2021.

Salesforce Trailhead : se former aux technologies basées sur une intelligence artificielle
Comme pour les précédentes révolutions technologiques, l’essor de l’intelligence artificielle va transformer le marché de l’emploi sous l’effet de l’automatisation croissante des tâches et l’émergence de nouvelles opportunités. L’association entre IA et CRM deviendra bientôt un moteur de l’économie mondiale en termes d’innovation, de nouveaux modèles économiques et de création de postes. Cette technologie devrait apporter plus de 800 000 nouveaux emplois d’ici la fin de l’année 2021 ; les demandeurs doivent donc absolument développer leurs compétences en la matière. Sur Trailhead, la plateforme interactive, ludique et guidée de Salesforce, n’importe qui peut développer gratuitement ses compétences relatives à l’IA afin de trouver sa place dans le monde professionnel de demain grâce au parcours AI Basics, et à ceux dédiés à Einstein. Depuis son lancement en 2014, 2,5 millions de badges en lien direct avec la demande actuelle sur le marché ont été attribués aux utilisateurs de la plateforme communautaire de formation (baptisés « Trailblazers »).

Ressources supplémentaires
● Télécharger le livre blanc d’IDC, L’impact économique de l’IA sur le CRM : https://sfdc.co/AI_IDCReport
● Plus d’informations sur Salesforce Einstein AI sur einstein.com
● Soutenez Salesforce sur Facebook : http://www.facebook.com/salesforce
● En France : www.facebook.com/salesforcefrance
● Salesforce Trailhead : https://trailhead.salesforce.com/
● Suivez @salesforce sur Twitter et en France @salesforcefr
● 

Méthodologie d’IDC
Depuis 2002, IDC entretient son Modèle d’impact économique (EIM). Cet outil interne collecte des données issues d’études de marché d’IDC sur les dépenses informatiques, les taux de change et les parts de marché des éditeurs. Il réunit également d’autres données publiques comme le PIB, les taux d’imposition, ou encore des informations issues d’autres sources sur la population active globale. Le résultat ainsi obtenu est un nombre de sociétés de services informatiques et d’employés par région géographique. En 2009, IDC y a ajouté des données concernant les dépenses en matière de cloud computing, le pourcentage de ressources informatiques disponibles pour l’innovation (le reste étant utilisé pour la prise en charge et la mise à niveau de systèmes traditionnels), et les revenus commerciaux en tant que multiples du PIB par pays.

Pour créer son estimation de l’impact économique de l’IA sur le marché du CRM, IDC a analysé les revenus 2016 d’entreprises de 54 pays ; leurs prévisions de chiffres d’affaires pour 2021 et en matière d’emplois ; ainsi que les PIB de ces différents pays et leurs productions brutes. Le cabinet a également interrogé plus d’un millier d’entreprises en Allemagne, en Australie, au Canada, aux États-Unis, en France, au Japon et au Royaume-Uni sur l’impact que pourrait avoir l’IA sur leur CRM dans la première année de mise en œuvre ; sur leurs délais d’adoption ; et sur les améliorations attendues en matière de réductions des coûts et de création de nouveaux revenus potentiels.

Pour plus d’informations sur la méthodologie adoptée, téléchargez l’enquête complète :
https://sfdc.co/AI_IDCReport