Argo

 
 
Argo

2 millions

Argo a levé 2 millions d’euros depuis sa création et prépare une nouvelle levée de fonds en 2021

 
 

Argo, le chaînon manquant entre le papier et l’écran

Un flyer publicitaire, un devis, une facture et même un emballage de chocolats… Argo peut transformer n’importe quel document, imprimé ou numérique, en interface interactive.
Leur secret ? Rajouter une couche d’interactions qui facilite la vie du lecteur. Un enrichissement bien plus riche qu’il n’y paraît, car il permet aux entreprises émettrices de messages de savoir parfaitement quel document papier est lu, comment, etc. Une petite révolution à la frontière du papier et du digital !

Dans l’écosystème Salesforce, Argo occupe une place à part. Utilisatrice des solutions CRM pour développer son propre business (Sales Cloud, Pardot, Einstein), la start-up se positionne aussi comme partenaire potentiel de Salesforce par sa capacité à drainer d’impressionnantes quantités de données via sa solution de documents augmentés. D’ailleurs, Pierre Addoum et Christophe Bossut, les cofondateurs, confient travailler à l’intégration d’Argo dans Salesforce.

Le document papier reste indispensable… mais Argo en extrait de l’information client tout de même.

Tout part d’un service qui facilite la vie des lecteurs. Argo est une plateforme SaaS qui propose à ses clients (retail, presse, éducation…) d’ajouter une couche de réalité augmentée à leurs documents imprimés ou digitaux. Par exemple, un flyer, une fois visionné à travers l’appareil photo d’un smartphone, offrira des infos supplémentaires « en 3D » directement dessus. Un catalogue de jouets fera apparaître les jouets en relief de la même façon, un PDF envoyé par mail permet de lancer une vidéo d’un clic, un formulaire fera apparaître des bulles d’explication depuis un smartphone pour aider à le remplir, etc. L’objectif : booster l’attractivité d’une communication, améliorer la notoriété d’une marque et créer de l’engagement.

Ce service bien pratique n’est que la partie émergée de l’iceberg des données : bardés de trackers digitaux, ces documents augmentés enregistrent une multitude d’informations sur leur utilisation par les destinataires. Prenons l’exemple d’un devis augmenté contenant plusieurs pages d’informations en réalité virtuelle : Argo peut déterminer si le destinataire l’a lu jusqu’à la fin, s’il a partagé le document, s’il l’a imprimé… « Ces informations sont logguées dans notre base de données et sont accessibles par nos clients sous forme de reporting. C’est très précieux pour une entreprise : intégrées dans Pardot, ces données vont améliorer le scoring et les opérations de marketing automation. On peut, par exemple, décider de l’envoi automatique d’un SMS dès qu’un lien a été activé dans un PDF ou encore déclencher un appel téléphonique si ce même document a été imprimé. Un très grand nombre de signaux peuvent ainsi remonter pour accélérer les performances de transformation des leads », déclare Christophe Bossut, Head of Strategy d’Argo.

Évidemment, la start-up, ambitieuse, a décidé de se doter de Salesforce !

 
Argo Card

Client utilisateur de Salesforce mais aussi porteur de services

Deux arguments, opérationnels et stratégiques, ont décidé Argo à choisir Salesforce : implémenter un CRM puissant capable d’accompagner la start-up dans sa croissance (dont le chiffre d’affaires est multiplié par deux chaque année) et s’associer à un leader mondial du CRM apte à tirer le meilleur de la donnée générée par les documents augmentés Argo. « On ne pouvait logiquement pas proposer des intégrations à Salesforce sans utiliser nous-même l’outil », explique Pierre Addoum, CEO. « Salesforce est un laboratoire pour nos équipes sur lequel on teste nos propres outils. »

Quand les commerciaux domptent leur nouvel environnement de travail…

Début 2021, toute l’action commerciale Argo passe donc par Salesforce, en quatre temps « classiques ».

Premièrement, une équipe génère des leads qui remontent dans Pardot où un premier niveau de raffinement vient améliorer le scoring.
Puis, dès qu’un lead dépasse le score prédéfini de 50, il est transmis à l’équipe Sales Development Representative. Travaillés dans Salesforce, ces leads sont ensuite transformés en clients par les Account Executives. Et enfin, ces clients sont suivis par l’équipe Customer Success chargée notamment de lupsell ou vente incitative.

« Beaucoup de mails sont échangés entre nos commerciaux et les prospects », poursuit Pierre Addoum. « Nous utilisons Einstein Capture pour associer automatiquement chacune de ces interactions avec un compte client. Son efficacité est redoutable. Nous gagnons un temps très important. » En pleine pandémie de Covid-19, l’onboarding des équipes sur Salesforce ne fut pas particulièrement aisé. « Salesforce nécessite une éducation pour faire prendre conscience aux commerciaux que l’auto-qualification des prospects, c’est-à-dire leur passage automatique d’un statut à l’autre, impose un usage exclusif de l’outil. Or, c’est une source majeure de gain de temps et d’efficacité. Il faut leur prouver que l’environnement de travail Salesforce va développer leur chiffre d’affaires personnel » résume Christophe Bossut. Pierre Addoum conseille donc d’impliquer les équipes le plus en amont possible, dès la phase de réflexion, afin de les rassurer et d’expliquer au plus tôt le gain potentiel, permettant de favoriser l’engagement des équipes.

Un argument de poids pour les levées de fonds

Jeune start-up en pleine croissance, Argo a levé 2 millions d’euros depuis sa création et prépare une nouvelle levée de fonds en 2021. Selon les cofondateurs, Salesforce aide à convaincre les investisseurs. « Salesforce est perçu positivement. Il prouve à la fois notre rigueur dans la conduite du business et le haut degré de nos ambitions », affirme Pierre Addoum. « D’autre part, les investisseurs, qui exigent du reporting, savent qu’avec Salesforce ils accèderont à toutes les informations de manière simple et complète. »
Déterminés, sûrs de la scalabilité de leur modèle et équipés pour absorber des taux de croissance faramineux, les cofondateurs d’Argo sont prêts à accélérer. Avec Salesforce comme colonne vertébrale d’une success story annoncée !

Chiffres clés

  • 30 collaborateurs
  • Chiffre d’affaires x 2 chaque année
  • 300 clients SaaS
  • Quatre bureaux : Montpellier, Paris, New York et Montréal
 

Découvrez d'autres témoignages

Vous avez des
questions ?
Nos experts sont à votre service.

Demandez des informations sur les produits, les tarifs, l'implémentation ou toute autre chose. Nos experts hautement qualifiés sont à votre disposition.