Oshibori Concept

 
Oshi-quoi ? Mais si ! L’oshibori, c’est cette petite serviette en coton chaude ou froide et parfumée offerte au début ou à la fin d’un repas dans les restaurants nippons. Et le concept d’Oshibori Concept est aussi limpide qu’un un verre de saké : transformer ce moment de plaisir en support personnalisé de communication. Le tout assaisonné de Salesforce, évidemment !
 

Les mains dans le cambouis

Salesforce chez Oshibori Concept, c’est d’abord la conviction des fondateurs de la startup, Franck Salama et Liza Marshall qui ont décidé d’acquérir dès 2017 un CRM puissant pour leur jeune entreprise, capable de soutenir la forte croissance qu’il ambitionnait.
Les débuts avec la solution, en septembre 2017, ont été mitigés à cause d’une intégration difficile. Selon Nicolas Messica, l’actuel COO de Oshibori Concept alors commercial, « il manquait des étapes, certaines fonctionnalités ne marchaient pas.» Avec l’accord de Franck Salama et l’appui d’un nouvel expert conseillé par Salesforce, Nicolas Messica s’est alors formé sur l’outil en seulement trois jours. « Ensuite, au fur et à mesure de nos besoins, j’ai travaillé sur les fonctionnalités : objets standards, objets personnalisés, créations de champs, workflow et process builder… »

Pas trop compliqué d’avancer ainsi en autodidacte ? Pas forcément quand toute une communauté d’utilisateurs vous soutient, comme le confirme le COO : « J’ai énormément utilisé Trailhead, le service de formation en ligne de Salesforce, afin de perfectionner mes connaissances. En général, quand je bloquais, je trouvais une solution en moins de 15 minutes grâce à la communauté et aux step-by-step de Trailhead qui sont extrêmement bien faits. » En mettant « les mains dans le cambouis », comme le dit Nicolas, et sans passer un temps infini sur l’outil, Oshibori Concept a pu personnaliser son Salesforce. Le souhait de Franck Salama et Liza Marshall a été ainsi exaucé : en quelques mois, la plateforme est devenue la colonne vertébrale de l’entreprise.

Salesforce à tous les étages

Oshibori Concept a démarré avec Sales Cloud pour toute la gestion commerciale. Afin d’accélérer les process et rationaliser l’activité, la startup a rapidement fait l’acquisition d’applications bien utiles et de briques technologiques :

  • Docusign, à retrouver dans l’AppExchange, accélère les procédures de vente grâce à la digitalisation des signatures de contrats,
  • Pardot, qui permet de tracker et d’analyser les comportements des leads et de les scorer en fonction de leurs profils avant de les attribuer à un commercial,
  • Einstein, le petit dernier au sein de Oshibori Concept, pour créer et gérer des tableaux de bords et établir des prévisionnels fiables
  • Salesforce Inbox avec sa capacité de gestion intelligente des emails (tracking des emails ouverts, lus…).

Bon pour la certification ISO

Cette opération de digitalisation massive a permis de totalement réinventer l’organisation et les procédures en interne pour plus d’efficacité. Par exemple, auparavant, lorsqu’un commercial finalisait un deal, il imprimait le devis, le faisait signer par le client puis déposait le document sur le bureau de la comptable avant d’inscrire la commande (nom du client, références, nombre de pièces commandées, date de livraison souhaitée…). Avec Salesforce, la donne a vite changé : dès que le devis est signé sur Docusign, tout se fait automatiquement. « Salesforce nous permet même de respecter les exigences de la norme ISO 22716 relative à la fabrication et à la distribution de produits cosmétiques, et, qui est très stricte en matière de process », confirme Nicolas Messica.

Parfait pour un déploiement mondial !

Basé à Paris, présent dans le monde entier à travers un réseau de distributeurs, Oshibori Concept a également ouvert trois bureaux à Hong-Kong, Dubaï et Londres. L’entreprise a donc doté tous ses commerciaux de l’application Salesforce1, la version mobile. Ainsi, chaque commercial peut, où qu’il soit, prospecter, gérer ses leads, commander, facturer, programmer la livraison… Nicolas Messica est ravi : « Tout est plus simple, plus direct. On a récemment pluggé un logiciel qui automatise la logistique. C’est une économie de dizaines de milliers d’euros annuels que nous pouvons réaffecter vers l’activité commerciale ou le service après-vente. »

Un an et demi après l’adoption de Salesforce, l’ensemble des collaborateurs d’Oshirbori Concept travaille avec cet outil central. Et tous partagent l’avis de Franck Salama, Liza Marshall et de Nicolas Messica : Oshibori Concept est désormais armé pour attaquer une phase de très forte croissance.

Chiffres clés

  • 2014 : année de lancement de la société
  • 2017 : création de l’usine en France. Démarrage réel de l’activité.
  • 25 employés au siège à Paris
  • 3 bureaux ouverts à Hong-Kong, Dubaï et Londres
  • 1 usine de fabrication à Douai
  • Chiffre d’affaires multiplié par 3 entre 2016 et 2017
 
 

Découvrez d'autres témoignages

Vous avez des
questions ?
Nos experts sont à votre service.

Demandez des informations sur les produits, les tarifs, l'implémentation ou toute autre chose. Nos experts hautement qualifiés sont à votre disposition.