Qu’est-ce qu’un CMS, Content Management System ?

 

Dans cet article, découvrez tout ce qu'il faut savoir sur les caractéristiques d'un projet d'implémentation d'un CMS. Commençons par sa définition.

Définition de CMS : CMS est l’acronyme de Content Management System, c’est-à-dire système de gestion de contenu. Il s’agit d’un logiciel en ligne grâce auquel il est possible de créer, de gérer et de modifier facilement un site web, sans avoir besoin de connaissances techniques en langage informatique.

WordPress, Salesforce Experience Cloud, Joomla, Shopify et Drupal sont actuellement les CMS les plus populaires du marché. Chacun d’entre eux permet la gestion collaborative d’un site web et son optimisation pour les moteurs de recherche.

 
 
 

L’histoire du CMS : créer un site web sans coder

Inventé en 1989 par le chercheur Tim Berners-Lee, le World Wide Web doit permettre aux scientifiques du monde entier de s’échanger des informations. Le Britannique développe ensuite un premier navigateur sur lequel il est possible d’éditer directement les pages web. En 1993, le WWW devient un logiciel libre dont les utilisateurs peuvent modifier le code gratuitement. Au cours de la décennie 90, le web poursuit sa progression, notamment pour répondre aux besoins du commerce en ligne naissant.

Avant l’apparition du premier CMS, toute entreprise souhaitant créer et administrer un site internet devait faire appel à un développeur pour le coder en HTML. Cela demandait d’engager des budgets importants pour créer des fonctionnalités parfois très simples, comme un blog, un site vitrine, une landing page… La plus grosse contrainte était de devoir faire appel à un développeur pour chaque modification. La création du premier CMS, il y a 20 ans, a permis à de nombreuses entreprises de développer leur présence digitale beaucoup plus simplement.

Une page web ecommerce
 
 

À qui est destinée l’utilisation d’un CMS ?

Un CMS (Content Management System), soit « système de gestion de contenu » en français, est l’outil indispensable pour toute personne souhaitant créer et modifier son site web sans faire appel à un développeur web. Il permet à l’utilisateur de créer des articles, des pages de site web ou encore une boutique en ligne, même lorsque celui-ci ne dispose pas de connaissance technique en langage informatique. 
Astro Icon showing CMS tools

Quelle est l’utilité d’un CMS pour un site web ?

Aujourd’hui, le site web constitue un outil indispensable pour toute entreprise, aussi bien pour asseoir sa légitimité que pour générer des leads qualifiés ou créer sa boutique en ligne. L’apparition des CMS depuis une vingtaine d’années a rendu accessible la création de sites web à tout utilisateur, même sans connaissance technique. Les avantages à utiliser ces logiciels sont nombreux :

  • Une personnalisation très avancée est possible à travers l’installation de plug-ins ou extension en français. Il s’agit d’ajouter des fonctionnalités en fonction des besoins propres du site web.
  • Une solution économique, car, la plupart du temps, il n’est pas nécessaire de faire appel à un prestataire.
  • L’optimisation du référencement naturel (SEO) soit en natif, soit par l’intermédiaire de plug-ins, est conçue pour répondre aux exigences des moteurs de recherche.
  • Un gain de temps pour la mise en ligne du site web, puis un entretien facile, avec la possibilité de publier du contenu régulièrement en quelques clics.
  • L’intégration d’images, de contenus interactifs, de formulaires de contact ou encore de captures d’e-mails est simplifiée.
  • Le travail collaboratif est facilité par la définition de différents rôles (utilisateurs, administrateur, éditeur, abonné).
  • La possibilité de réaliser un site web responsive, c’est-à-dire qui s’adapte à toutes les résolutions d’écran, sans connaissance technique.
  • La sécurité du site web est renforcée, car tous les CMS sont créés et maintenus par des développeurs web professionnels, toujours à l’affût des dernières failles de sécurité.
 
 
 

Le glossaire du CRM

 

44 définitions pour briller à l’ère du digital. Remplissez ce formulaire et retrouvez les expressions indispensables des professionnels du secteur afin de maîtriser l’environnement CRM.

Saisissez votre prénom
Saisissez votre nom
Saisissez votre fonction
Saisissez une adresse électronique valide
Saisissez un numéro de téléphone valide
Saisissez le nom de votre société
Sélectionnez le nombre d'employés
Choisissez un pays valide
By registering I confirm that I have read and agree to the Privacy Statement.
This is a required field
 
 

Comment choisir son CMS ?

Le choix d’un CMS doit se faire en fonction de la nature de l’entreprise et de son activité. Chaque structure dispose de besoins précis et le système de gestion de contenu doit pouvoir y répondre.
Il est bon de se poser quelques questions avant de choisir son CMS.

De quel type de site web l’entreprise a-t-elle besoin ?

Pour créer un blog ou un site vitrine, certains CMS sont plus appropriés comme WordPress ou Drupal. Pour une boutique en ligne, il est plutôt conseillé de se diriger vers un CMS spécialisé, tel que Salesforce Commerce Cloud, PrestaShop ou autre. 

Quel est le design recherché ?

La cohérence et le design d’un site web sont deux éléments importants pour l’expérience utilisateur. Il peut donc être judicieux d’aller observer les thèmes proposés par les différents CMS afin de trouver le design qui correspond à l’image de marque de l’entreprise. 

Le CMS possède-t-il les fonctionnalités nécessaires à mon site web ?

Il est préférable de s’assurer en amont que les fonctionnalités dont l’entreprise a besoin sont bien proposées par le CMS ou, à défaut, qu’il est possible de les ajouter grâce à des plug-ins. Selon les CMS, certaines fonctionnalités sont natives, ou non, comme : 

  • Utiliser un thème personnalisable.
  • Utiliser un constructeur de page.
  • Créer un blog.
  • Administrer le SEO et les métadonnées.
  • Créer des formulaires d’inscription et de contact.
  • Synchroniser un CRM.
  • Implémenter les balises Google Analytics, Google Search Console et Google Ads.
  • Ajouter ou supprimer des extensions.
  • Personnaliser le contenu de chaque visiteur.
  • Évidemment, les besoins et les fonctionnalités nécessaires pour y répondre varieront selon la taille de l’entreprise.

Quels sont les besoins à long terme ?

Il convient de toujours anticiper les évolutions futures de l’entreprise afin de s’assurer que le CMS choisi sera capable de s’y adapter. Il pourrait être utile d’ajouter une partie blog pour booster le référencement naturel du site web. On peut même envisager l’installation de plug-ins de marketing automation offrant la possibilité d’envoi d’une newsletter automatique ou la connexion à un CRM tel que Salesforce. Pour aller plus loin, un CMS professionnel pourra aussi offrir la possibilité de créer un portail client, personnaliser les contenus de chaque visiteur… Les possibilités sont presque infinies.

Quel budget envisager pour créer un site avec un CMS ?

Le budget pour créer un site web dépendra de plusieurs facteurs, notamment la taille et l’objectif de ce dernier. Cependant, certains investissements sont obligatoires et incompressibles, quelle que soit l’entreprise, comme l’achat d’un nom de domaine et la souscription d’une solution d’hébergement.
Une PME aura certainement besoin d’un site internet qui présente ses offres et qui permet de générer des leads qualifiés. Pour cela, un hébergement mutualisé avec un forfait professionnel et un CMS classique suffiront. La création de ce type de site internet demandera, en moyenne, un investissement initial compris entre 1 200 € et 7 000 €, selon la complexité du projet. Il faudra ensuite prévoir des coûts récurrents pour l’hébergement et la maintenance.
Une plus grande entreprise fait face à des enjeux différents lorsqu’il s’agit de créer un site web ou un portail client. Elle devra très certainement envisager une solution qui, en plus de générer des leads qualifiés, remplit ces conditions : 

  • Puissance.
  • Haute sécurité.
  • Sauvegardes régulières des données dans un cloud crypté.
  • Gestion des droits d’administration.
  • Hébergement rapide et international.

Certains CMS et hébergeurs seront plus adaptés à ces projets de grande envergure. Par exemple, Salesforce Experience Cloud est un CMS qui permet de concevoir simplement des portails clients, des applications smartphones et des sites web connectés entre eux.
Pour ce type de projet, il faudra envisager un investissement de 2 € à 15 € par membre. 

Faire le choix entre Content Management System open source ou propriétaire

Les logiciels open source ont été les premiers à faire leur apparition dans les années 2000. La plupart du temps, il s’agit de logiciels gratuits, qui proposent une version payante pour plus de fonctionnalités. Avec un CMS open source, l’utilisateur a accès au code HTML, ce qui permet des optimisations, notamment au niveau SEO.
Apparus plus récemment, les CMS propriétaires fonctionnent généralement avec un abonnement payant. Plus simples d’utilisation, avec une interface ludique et intuitive, ils constituent une option intéressante pour un début d’activité ou un mini-site temporaire. Cependant, l’utilisateur est dépendant de la plateforme et n’a pas accès au code source, ce qui limite les possibilités de personnalisation marketing et d’optimisation. 
image d'un cms (content management system)

Les CMS les plus populaires du marché

Un large choix s’offre aujourd’hui aux entreprises en matière de CMS. Voici quelques-unes des solutions les plus populaires actuellement.

WordPress
Le CMS le plus connu et le plus utilisé est sans aucun doute WordPress. Cette solution open source dispose d’un certain nombre d’atouts : 

• Extensions : il propose de nombreux templates et plug-ins gratuits.
• Polyvalence : il s’adapte à un grand nombre de besoins (du blog d’entreprise au site e-commerce).
• Communauté : il rassemble une communauté très active au sein de laquelle de nouveaux plug-ins sont souvent créés et des mises à jour, effectuées régulièrement.

Attention cependant, WordPress présente aussi de quelques points négatifs :
• Peu de fonctionnalités natives : l’utilisateur doit obligatoirement ajouter des plug-ins indispensables, notamment pour optimiser son référencement naturel. Certaines extensions sont parfois payantes.
• Compatibilité : certaines extensions peuvent entraîner des problèmes d’incompatibilité les unes entre les autres.
• Prise en main complexe : installer WordPress et l’utiliser n’est pas très intuitif et peut parfois nécessiter l’intervention d’un professionnel.

Drupal
Drupal fait partie des CMS open source les plus appréciés. Plus long et complexe à prendre en main que certains de ses concurrents, il est surtout recommandé pour des projets web avancés. Ses principaux avantages sont sa gratuité, sa rapidité de chargement et la forte sécurité qu’il propose.

Squarespace
Tout droit venu des États-Unis, Squarespace est un CMS propriétaire populaire, notamment en raison de son côté intuitif qui facilite la prise en main. Les possibilités de personnalisation étant limitées, il est surtout indiqué pour la réalisation de sites web simples, tels qu’un site vitrine ou un blog d’entreprise.

Comprendre le fonctionnement d’un CMS

Un CMS sépare la forme et le fond d’un site web. Dans un premier temps, pour configurer la forme de son site web, l’utilisateur peut choisir de construire sa page à partir de zéro ou bien utiliser des pages préconstruites, appelées templates.
Ensuite, il s’agit d’insérer son contenu. Pour cela, il suffit de copier son texte dans l’emplacement prévu, d’insérer l’image ou encore les liens vers les vidéos. Puis, un simple clic sur le bouton « Publier » permet d’afficher la page sur le web. 
comment fonctionne un cms (content management system)

Les pré-requis pour installer un CMS

Avant d’utiliser un CMS, il est nécessaire de choisir l’hébergeur qui fournira un serveur web. Celui-ci stocke le contenu, les fichiers et les bases de données nécessaires au site web. Lorsqu’un utilisateur clique sur une page du site, la demande est envoyée au serveur web qui répond en affichant la page. Hostinger et OVH comptent parmi les hébergeurs les plus populaires.
Lorsque le système de gestion de contenu a été choisi, il est important de vérifier qu’il est pris en charge par l’hébergeur sélectionné. Vient ensuite le choix du nom de domaine, adresse du site web. Bien souvent, il est offert lors de la souscription d’une offre d’hébergement. Une fois ces étapes réalisées, il suffit d’installer le CMS, puis de commencer à éditer son site web.
Un CMS permet donc de créer et de gérer un site web, même sans disposer de connaissances techniques en langage informatique. Il offre une grande liberté de création et de maintenance sans avoir à faire appel à un développeur web. Grâce à l’installation de diverses extensions, les possibilités de personnalisation sont infinies. Avec les systèmes de gestion de contenu, la présence en ligne d’une entreprise est plus que jamais simplifiée. 
 

FAQ : Questions fréquemment posées

 

Quel est le CMS le plus utilisé ?

De manière générale, WordPress est le CMS le plus utilisé à travers le monde avec une part de marché de 64,5 % pour les sites web utilisant un CMS. Wordpress propulse 39,5 % des sites web du monde entier.

Pourquoi utiliser un CMS?

Un CMS permet de créer et d’éditer un site web sans connaissances techniques en informatique ni intervention d’un prestataire, le but étant la mise en ligne rapide et économique d’un site web.

Quelle différence entre un CMS et un hébergeur?

L’hébergeur fournit le serveur web sur lequel les fichiers du site web sont stockés, alors que le CMS est utilisé pour la création et l’édition du site internet.
 

Prêt à créer votre vision 360° de vos clients ?

 

Prochaines étapes

 

demo

Démarrez votre essai gratuit dès maintenant.

Succès clients

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les Témoignages de nos clients !