Parce qu’une stratégie de brand content est un travail de longue haleine, il est indispensable de concevoir des contenus adaptés aux équipes de ventes, qui portent les valeurs de l’entreprise sur le terrain. Grâce à eux, il devient possible d’augmenter efficacement les ventes. Explications.

1. Travailler à l’amélioration de la notoriété de la marque

L’objectif premier du brand content est de créer de la valeur sur le nom de la marque, de la faire connaître. Améliorer la notoriété passe par la création et la diffusion de contenus raisonnés, c’est-à-dire en phase avec votre univers et votre cible :

  • un contenu qui prouve votre expertise dans votre domaine dans un marché BtoB (livres blancs, e-book, webinars) et qui va vous imposer comme un acteur de référence,
  • un contenu qui vous rend remarquable dans un marché BtoC et associe votre marque à un sentiment de satisfaction (fiches conseils d’info, tutoriels pratiques, vidéos ludiques…).

Un produit est plus facile à vendre pour les commerciaux si les prospects adhèrent aux valeurs de la marque. L’univers d’Oasis avec ses personnages-fruits ont rendu la marque festive et insolente : de 2005 à 2011, sa part de marché a augmenté de 2,1 points et son chiffre d’affaire a doublé.

2. Alimenter en contenus neufs et authentiques

Quelle que soit sa nature, le contenu doit être produit en continu pour, d’une part poursuivre l’amélioration de la notoriété et d’autre part pour se constituer un catalogue (SEO). La marque doit établir et suivre un calendrier éditorial. Et faire alterner les formats : brève d’info sur un blog, interview d’expert, vidéo… Alimenter sa cible permet de fidéliser : 61 % des consommateurs sont plus enclins à acheter les produits d’une marque qui partage du contenu. Et ce contenu frais permet d’établir un plan d’e-mailing pertinent et non publicitaire pour garder le contact avec le prospect.

3. Créer de la recommandation

Un client est 4 fois plus enclin à acheter lorsqu’un ami lui parle de vous. Créer du contenu viral est donc essentiel. Il peut s’agir d’articles ou d’infographies pertinentes (ou amusantes) qui seront repris par d’autres sites internet. Mais c’est aussi toute une stratégie à mettre en place sur les réseaux sociaux pour créer une communauté influente et prescriptive BtoB (LinkedIn, Viadeo), BtoC (Facebook) ou les deux en même temps (Twitter). Interagir pour mieux convaincre.

4. Obtenir des données utilisateurs

L’échange entre l’internaute et la marque est l’un des pivots du content marketing. C’est aussi une source d’information sur ces personnes qui consultent vos contenus. En téléchargeant un e-book, en commentant un article sur un blog ou sur les réseaux sociaux, l’utilisateur vous laisse des indices sur ses attentes et son comportement. Ces indications permettent de prendre contact avec lui de manière personnalisée pour lui proposer soit des informations complémentaires, soit, bien sûr, une offre.

Décryptage : Web content - apprenez à connaître vos clients

5. Apprendre à attendre…

Dans une stratégie de content marketing, les cycles d’achats sont longs et difficilement quantifiables. Ce type de stratégie demande de la patience et de la rigueur dans l’approche. Avant de transformer un lead en prospect puis en client, il va falloir l’accrocher, l’éduquer pour créer une relation de confiance et l’accompagner vers l’acte d’achat. Vos différents contenus sont là pour ça !

Pour aller plus loin : Content marketing - une stratégie payante à court terme ?