Nous utilisons des cookies informatiques afin de faciliter et améliorer les interactions avec nos sites internet et services, de mieux comprendre comment nos sites internet et services sont utilisés et de personnaliser les annonces publicitaires. Pour plus d'informations, gérer ou modifier les paramètres des cookies, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour les finalités ci-dessus.

Les États-Unis demeurent la terre d’accomplissement des start-ups du monde entier. Afin d‘aider les entrepreneurs hexagonaux à franchir l’Atlantique, Patricia Carreras rassemble dans un ouvrage conseils et témoignages pratiques sur les aspects financiers, juridiques, culturels et techniques de la conquête du « Nouveau Monde »...

Le CV de Patricia Carreras est éloquent : ancienne chargée de presse présidentielle, elle possède  plusieurs belles réussites entrepreneuriales dans l’édition et le B-to-B. PDG de IC&A inc, elle assiste les décideurs français expatriés au sein de son entreprise, et du programme de mentorat outre-Atlantique pour start-up Dreamstart. Nommée par décret du Premier ministre, cette conseillère du commerce extérieur de la France est donc familière des enjeux et des réalités de l’expatriation d’entreprises hexagonales.  

Dans son ouvrage, l’auteure s’attache à définir d’emblée les nouvelles règles du jeu, l’écosystème français aux États-Unis, les différences culturelles. Comme l’explique Jean Baptiste Rudelle, PDG de Critéo : « Il faut voir grand tout de suite […] avoir une ambition à l’échelle mondiale, vouloir devenir le premier dans son secteur, ne pas avoir peur d’être ambitieux, grandiloquent ». Sont également énumérés les sites d’implantation (avec une préférence pour New York et son décalage horaire minimal), la question du statut migratoire et les subtiles nuances de statut juridique. Les questions du recrutement et du management sont également évoquées (complimenter ses collaborateurs est  essentiel dans la culture américaine).

Pour aller plus loin : L’organisation - clé de la réussite pour votre start-up

Chacun des chapitres du livre est illustré d’exemples, de succès comme d’échecs. Les témoignages sont pertinents, formulés par des exécutifs passés par des situations proches du candidat au départ. Ils brisent parfois les clichés : « On a […] l’impression en France que des gens partent pour éviter de payer des impôts. Pourtant aux États-Unis les impôts directs peuvent être très élevés » indique Matthieu Nouzareth, PDG de FreshPlanet.

« Être un vendeur est la clé aux États-Unis. Le directeur général, le créateur, est le premier vendeur dans l’entreprise : il doit donc vendre sa vision à ses futurs collaborateurs, à ses prospects, et bien sûr à ses investisseurs » résume Paul Strachman, un Venture Partner français.   L’ouvrage aborde aussi les meilleurs incubateurs, les programmes des accélérateurs et les sources de capitaux alternatives (crowfunding, microcrédit). 

Le dernier tiers du livre aligne un carnet d’adresses, un glossaire, une Foire Aux Questions, et le récit de 4 réussites françaises made in USA.

En savoir plus : 5 conseils pour réussir sa levée de fonds