« Salesforce, c’est un outil qui permet de professionnaliser une démarche de start-up. »

- Jean-Marc Druesne, CMO et co-fondateur d’Octoly
 
Sur les réseaux sociaux, les influenceurs sont légion. Derrière les influenceurs stars, une foultitude de « petits » youtubeurs, instagrameurs et twittos drainent la  grande part de l’audience globale. Octoly a donc imaginé une plateforme permettant aux marques de contacter ces « créateurs » de l’ombre pour des campagnes de content-marketing ciblées. En plein développement, la start-up a choisi Salesforce pour accompagner sa croissance.
EnjoyPhoenix, Cyprien, Norman ou Pewdipie... Ces grandes stars de YouTube (48 millions d’abonnés pour le dernier) sont devenus des médias à part entière, choyés par les marques. Mais derrière ces mastodontes, Facebook, Twitter ou Instagram fourmillent de passionnés. Autant de talents que l'on appelle des micro-influenceurs, insaisissables pour les marques car trop nombreux, trop petits, trop “atomisés”… Insaisissables vraiment ? Pas pour Octoly. La jeune entreprise vend aux marques l'accès à cette masse d'influenceurs et la mesure de performance de leur bruit médiatique.  Et elle s'appuie sur Salesforce pour l'accompagner dans sa très rapide croissance.
Car Octoly est en plein boom. Il faut dire que, qui sait capitaliser sur ces “micro-influenceurs” sait creuser un véritable filon, comme le confirme Jean-Marc Druesne, CMO et co-fondateur d’Octoly : ces passionnés représentent 60 % de l'audience d'influence dans certains domaines comme celui de la “beauté” ! Octoly propose donc  « un outil capable de faire découvrir ces youtubeurs qu’on appelle créateurs, auprès des marques », explique Jean-Marc Druesne. Concrètement, l'entreprise se présente comme une plateforme de mise en relation entre les marques et les créateurs. Les marques proposent des produits à tester tandis que les micro-influenceurs (ou créateurs) en profitent, en échange d’une mention sur leur support (YouTube, Instagram…) dans les trois semaines. « Grâce à notre plateforme, les marques peuvent amplifier et canaliser le Earned Media, c’est-à-dire contrôler tout le bruit autour de leur marque, qui était jusque-là difficile de monitorer et diriger », résume Jean-Marc Druesne. Et cette promesse convainc de nombreuses marques... Autant de clients à gérer grâce à Salesforce.
 

Utiliser Salesforce rassure énormément les investisseurs. C’est un outil qui donne de la transparence et qui permet de fluidifier la relation. La confiance est renforcée.”

JEAN-MARC DRUESNE, CMO ET CO-FONDATEUR D’OCTOLY

En effet, moins de deux ans après sa naissance, Estée Lauder, L’Oréal, Clarins font confiance à Octoly, et la start-up est en pleine deuxième levée de fonds (1 million d’euros a déjà été levé en 2015) afin de s’étendre dans le monde, sur d’autres plateformes (Twitter, Snapchat…), et dans tous les domaines (beauté, luxe, mode…). Bref, Octoly grandit tout azimut, et a eu besoin de toute urgence d'outils performants pour gérer une telle croissance : « Les leaders vont s’imposer dans les 6 prochains mois. Il faut prendre des positions dès maintenant », explique Jean-Marc Druesne. « Pour devenir une vraie sales machine, ce qui est nécessaire pour soutenir cette stratégie, nous avions besoin rapidement d’un outil CRM ». Le choix de Salesforce s’est  imposé. « Dans une logique de croissance rapide, on a besoin d’être ultra-disciplinés et d’avoir une machine de guerre pour la vente. »

En mai 2016, Sales Cloud a permis à Octoly d’intensifier sa prospection et d’accompagner l’augmentation des ventes en France et dans 2 pays supplémentaires. À l’été 2016, la partie account manager a été activée sur Salesforce pour le suivi client et la gestion de la relation client. L’évolution de la plateforme d’Octoly (son extension à Instagram) a également été pilotée depuis Salesforce : “nous avons mis en place une stratégie d'upsell des comptes clients actuels pour leur vendre les solutions Octoly Instagram en plus de leur abonnement... Une réussite ! ”, souligne  Jean-Marc Druesne. Et depuis peu, la facturation a été intégrée à Sales Cloud grâce à Just.on, une application disponible sur App Exchange. Pour Jean-Marc Druesne, l’intérêt de Salesforce se résume en une phrase : « Salesforce, c’est un outil qui permet de structurer une start-up. » En effet, en proposant des outils pratiques et performants de suivi de la relation client, Salesforce oriente naturellement les startupers vers des process et des réflexes efficaces (de gestion, de suivi, de reporting, ...).  Une condition nécessaire pour répondre au défi d'une activité en très forte croissance.

L’objectif de la seconde levée de fonds attendue par Octoly est d’accélérer la conquête du marché aux États-Unis, avec l’installation d’un bureau et d’une équipe sur place, tout en continuant à se développer en Europe. Mais, quand on lève de l’argent, il faut un business plan solide pour convaincre ! Octoly a donc mis en place la fonction prévisions de Sales Cloud pour se donner de la visibilité sur les prochains mois et transmettre ces données aux investisseurs.
« Utiliser Salesforce rassure énormément les investisseurs. C’est un outil qui donne de la transparence et qui permet de fluidifier la relation. La confiance est renforcée. »
Six mois seulement après avoir commencé à utiliser Salesforce, Jean-Marc Druesne en est certain : Salesforce permet de sécuriser la croissance de la start-up et participe à la montée en performance de la jeune société.
  • 45 collaborateurs dont 40 % de développeurs
  • 1 an et demi d’existence
  • Bureaux à Paris, Madrid, New York
 
 
Sales Cloud, Chatter, PME et start-up, Services commerciaux
Service Cloud, Chatter, Community Cloud, PME et start-up
Sales Cloud, PME et start-up, Logiciels & High-Tech, Service Cloud
Demandez des informations sur les produits, les tarifs, l'implémentation ou toute autre chose. Nos experts hautement qualifiés sont à votre disposition.
OU APPELEZ 0800 908 534